Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 09:54

En août dernier, j'ai été contactée par Nathalie via Facebook. Elle aimait mes toiles et mon univers et avait envie de me confier une commande un peu spéciale. Réaliser une toile pour l'anniversaire d'une de ses amies.

Isabelle est née sous X le 5 novembre 1964 à la clinique Tarnier Paris 6ème. Elle est toujours à la cherche de sa mère biologique. Aujourd'hui mariée et mère de quatre enfants, elle a bâtit sa vie sur des fondations inexistantes mais elle est néanmoins debout. Pour m'aider à mieux la comprendre et à réaliser une toile qui puisse la toucher. Nathalie m'a offert son livre "Les roses du mensonge".

Sa lecture a été le début de ma réflexion...

Espérance, format 35x27
Espérance, format 35x27
Espérance, format 35x27

Espérance, format 35x27

Nathalie souhaitait pour son amie, une toile chaude dans des teintes de beige, de sable doré avec un peu de rouge. Pour le sujet, j'étais libre. J'ai voulu représenter une femme face à une maison. La maison symbolisant la mère. On sent qu'elle la regarde avec espoir mais qu'elle ne sait pas si elle est arrivée au terme de son voyage... Elle est forte, elle s'est bâtit sur une histoire inexistante mais aujourd'hui elle est debout et elle a construit son histoire, sa famille... elle avance avec espoir.

Si vous avez envie d'en savoir plus sur l'histoire d'Isabelle, envie de la soutenir... Je vous donne le lien vers sa page FB

 

Vous avez envie de me confier une commande pour vous ou un de vos proches, n'hésitez pas à me contacter à l'aide du formulaire contact ou directement par mail : vparize@orange.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Artize Valérie Parize - dans Les personnages
commenter cet article

commentaires

Isabelle Jeanne ANDREE 01/12/2014 22:57

L'occasion pour moi de vous remercier pour votre tableau...puisqu'il me fut destiné. J'ai été très touchée par ce qu'il en émane, tout ce vide autour qui symbolise si bien à quel point on est seul devant sa quête. Et cette unique maison au loin sans chemin qui y mène, à la fois si proche et si inaccessible. Et ce ciel blanc qui n'est ni bleu ni gris et ne laisse rien présager du temps qu'il fera demain. Et ce petit sac dans la main du personnage dont on ne sait s'il veut dire qu'on n'arrive jamais suffisamment armé face à son destin où si au contraire, il y a des visites qu'on peut faire sans besoin de bagages. Votre tableau n'est pas fixé, je veux pouvoir le déplacer dans la maison où bon me semble selon mon humeur. Pour le moment il est adossé au manteau de ma cheminée, dans le tout-petit coin bureau/étagères que je me suis réservée au salon afin d'y faire mes recherches d'origine et de ranger les classeurs toujours plus nombreux qui s'amoncellent au fil des "fouilles archéologiques" de mon passé.
J'ignore si vous avez été touchée par mon livre, je suis sûre en revanche que j'ai été émue par la sensibilité au bout de vos pinceaux.
Avec tous mes remerciements et toute mon amitié à mon amie Nathalie sans qui cette oeuvre n'aurait pas vu le jour,
Isabelle-Jeanne.

Artize 05/12/2014 06:51

Merci Isabelle-Jeanne pour votre réponse, je suis vraiment touchée d'avoir pu vous toucher. J'espère que ma toile continuera de vous accompagner. Votre livre m'a beaucoup aidé à essayer de saisir votre histoire, vos émotions... vous avez eu votre lot de souffrances mais vous avez su ployer comme le roseau et vous relever. Belle leçon de vie ! continuez

Nathalie Bagadey 01/12/2014 21:33

Chouette histoire que celle de ta "rencontre", via un livre et une amie, d'Isabelle.
Et très beau tableau, avec de belles couleurs et où le vide est très significatif aussi.
Bravo ! ♥

Artize 05/12/2014 06:40

Coucou,
J'ai honte toujours pas trouvé le temps de lire le tien. Mais en ce moment c'est dense ! Bientôt les vacances.... en tout cas je vois que cela marche pour toi et j'en suis vraiment ravie.

Bérénice 01/12/2014 19:57

C'est superbe et émouvant ! Tu as vraiment bien retranscrit les émotions je trouve !!

Artize 05/12/2014 06:37

Merci Bérénice, j'ai beaucoup réfléchi avant de saisir mes pinceaux, mais je suis ravie du résultat. Surtout que j'ai su toucher Isabelle-Jeanne. Vraiment une belle histoire...